Cool Cours Guitare En Ligne images

Some cool cours guitare en ligne images:

beheaded in glass shop
cours guitare en ligne

Image by Djuliet
Juliette Meliah

notice bio-biblio

Née dans le sud-est de la France en 1976, Juliette Meliah pratique la photographie depuis toujours, comme modèle d’abord sous l’objectif obsessif de sa mère, puis vers quinze ans, comme photographe, avec un matériel allant du plus électronique au plus mécanique, pour s’affirmer vers la vingtaine avec un yashica antique dont le seul automatisme était une cellule intégrée.
Pendant ses études d’anglais à l’université de Nice, elle apprend les techniques auprès de Jean-Louis Martinetti, dont elle retiendra la règle des tiers, comment ne pas l’appliquer, et surtout l’immense bonheur à presser le déclencheur.
Après une année en Angleterre où elle s’essaye à des lumières plus froides, elle s’installe à Paris et se crée un réseau d’amis, tous photographes ou modèles improvisés. Elle capture au nikon FM2, puis au leica, et au canon EOS 30, les corps et les regards de tous ces gens qui comptent pour elle, s’incluant parfois dans ses prises de vues.

Vient l’oisiveté qui accompagne un arrêt maternité, et la découverte du site internet de partage photographique flickr.com. Avec ses archives de portraits et d’autoportraits nus, elle se fait vite une place dans la communauté. Elle est actuellement impliquée dans un projet s’intitulant « 365 », et consistant à prendre et à mettre en ligne un autoportrait chaque jour.

Elle a organisé et participé à plusieurs expositions et publications, notamment l’expo Foto Povera. Une exposition de nus masculins et féminins est en cours à la galerie d’art érotique Helena Karel à Pigalle. Ses photos ont été publiées dans Guitare Magazine (portraits de musiciens), le supplément culture du Monde (autoportraits), Pornawak, le magazine Kilometer Zero etc.

Elle est l’auteur d’un mémoire sur la sémiologie de la photographie de nu, et prépare la publication de sa première année de « 365 », ainsi qu’un essai sur l’autoportrait nu chez les femmes photographes. Ses influences sont Claude Cahun, Jo Spence, Francesca Woodman, David Bailey, Christopher Evans et bien d’autres.

Elle réalise des séances photos de portrait et de nu pour artistes et autres personnes intéressées (200 euros la séance), ses tirages sont à vendre entre 150 et 1000 euros. Elle trouve ça bizarre d’afficher des prix et de parler d’elle à la troisième personne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>